Pitts-globePitts-loginPitts-premiumPitts-registerPitts-search

Van den Langenbergh Alfons, Louisa et Peter (Rijkevorsel)

Posté le 14/01/2022, Auteur: Pitts


Le sang de vitessiers des pigeons de Léo Heremans via entre autres les ‘’Olympic Sperwer’’, ‘’Gilbert’’ et ‘’De Jan’’ forme la base de cette colonie qui peut même remporter des victoires jusqu’à 700 km ! Ce sont des pigeons supers rapides avec énormément de résistance et d’endurance, c’est quand même ce que nous recherchons tous, pas vrai ?!

 

90% Heremans

Peter Van den Langenbergh (âgé de 51 ans) a attrapé le microbe colombophile en 1986 via un collègue amateur colombophile. Et très rapidement, son père Alfons et aussi sa mère ont rejoint leur aventure colombophile. Tandis qu’à l’origine, l’accent était mis sur la vitesse pure, petit à petit ils sont passés au petit et grand demi-fond.

De par son travail de soigneur chez le grand maître Léo Heremans (Vorselaar), Peter a eu, il y a quelques années, la chance de pouvoir aussi ramener chez lui dans sa propre colonie la qualité de ce virtuose de la vitesse. A plusieurs reprises, des oeufs et des petits jeunes ont déménagés vers Rijkevorsel, où le père de Peter et sa mère Louisa (‘’Wiske’’) s’occupaient en grande partie des soins à donner aux pigeons. La base complète de la colonie Van den Langenbergh est aussi, maintenant encore, constituée de 90% de pigeons Heremans. Au cours des années, des pigeons  de Lambrechts-Lismont, Johan De Belser, les Frères Herbots, Wim Storms et Bart Verbeek sont aussi venus s’y ajouter.

Pour le moment, le pigeonnier de reproduction est composé de 25 couples de reproducteurs. Ils sont accouplés fin novembre et une cinquantaine de jeunes sont élevés de la première tournée et encore une trentaine de la deuxième. Les pigeonneaux ne sont pas mis dans l’obscurité et on ne pratique pas non plus l’allongement artificiel des journées fin juin ; la motivation se fait très simplement, soit via le jeu sur nid ou suivant le système de la porte coulissante. 

Peter : ‘’Lorsque les jeunes font de bonnes volées en s’éloignant assez longtemps du colombier, de préférence environ 40 minutes, je vais les lâcher de 6 km jusqu’à Duffel. Ensuite, ils sont enlogés pour Bruxelles et par après pour Quiévrain pour, par après la suite, également aller en demi-fond.’’

On débute les concours pour les vieux et les yearlings avec 10 veufs joués au veuvage classique et 25 femelles de jeu. L’hiver, ils sont accouplés ensemble avec les reproducteurs. Pendant la saison sportive, la motivation se fait uniquement en mettant quelques mâles avec les femelles qui sont jouées de façon simple en les prenant dans la volière. L’entraînement et les dressages des voyageurs vieux et yearlings commencent dès que le temps le permet et à partir du mois d’avril, ils sont préparés en participant à quelques concours de vitesse pour ensuite aller en demi-fond et même en grand demi-fond.

 

Les soins

Les pigeonniers de jardin et le colombier au-dessus du garage offrent de la place pour 3 sections pour les pigeonneaux, 2 pigeonniers pour les veufs, un pigeonnier de reproduction et une volière extérieure pour les femelles de jeu.

Comme mélanges de graines, ils utilisent le ‘’Kweek Vital Quatro’’, le ‘’Super Diète’’ et le ‘’Dépuratif Basic Line’’ de Van Tilburg. Mais aussi le mélange élevage de Beyers. Les pigeons de concours reçoivent une quantité de nourriture mesurée avec précision, cela est déterminé en fonction de la distance à parcourir aux concours du weekend. On ajoute régulièrement sur la nourriture des produits complémentaires comme de la levure de bière, des pierres rouges, du vitaminéral, de l’huile d’ail et de l’huile de foie de morue, selon le système de Léo Heremans.

En ce qui concerne le suivi médical, Alfons et Peter se rendent chez différents vétérinaires, vu que leur valeur sûre est pensionnée maintenant. La vaccination pour la paramyxo se fait le plus souvent en février-mars et pour les jeunes, dès qu’ils sont sevrés, avec un rappel quelques semaines plus tard.

 

La vente aux enchères ‘’Pitts’’

Pour des raisons familiales, on n’a pas beaucoup joué la saison dernière. A cause de la longue maladie de la maman ‘’Wiske’’, qui s’occupait des jeunes pigeons, cette dernière année on a à peine participé à 6 concours de vitesse ; et puis malheureusement la maman est décédée le 22 novembre 2021.  

Malgré ces circonstances difficiles, les femelles de jeu ont quand même presté plutôt fort ; c’est ainsi qu’ils ont remporté, entre autres, 3 premiers prix joués sur Argenton au local de Beerse. Le titre de 1er as-pigeon en demi-fond et grand demi-fond leur a toutefois échappé de justesse parce qu’ils ont arrêté de jouer trop tôt l’été dernier ….

Et parce que pour le père Alfons il y a trop de pigeons à soigner sans sa partenaire, ceux-ci sont mis en vente via ‘’Pitts’’. C’est un groupe de pigeons magnifiques, sélectionnés sévèrement, issus des tout meilleurs pigeons de surtout Léo Heremans, avec lesquels le père Van den Langenbergh a joué très fort jusqu’à même  700 km pendant de nombreuses années.

 

 

peter.jpg | Pitts

Vue d'ensemble de reportages

Reageren


Om te reageren dient u aangemeld te zijn.
Retour en haut de page